Vènerie dans l'Ouest
Rejoignez nous en vous inscrivant sur le forum!!!!
Merci de prendre connaissance des règles d'inscription affichées sur la page du portail.
Sans l'envoi du mail de présentation, votre compte ne sera pas activé.


La Vènerie... Une Passion... Un Forum
 
PortailAccueilGaleriePublicationsS'enregistrerConnexion
Bonne saison à tous - La Venerie vaincra !!!!!!

Partagez | 
 

 Rallye armor

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
jnb
Photographe Amateur
Photographe Amateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 493
Age : 68
Localisation : Hénanbihen ( 22 )
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Rallye armor   Mar 26 Sep 2017 - 2:45

Hunaudaye :Chasse du 23 septembre















Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Jeu 12 Oct 2017 - 11:57

Dimanche 08 Octobre 2017.

Rallye Armor.

Forêt d’Amboise.

45 chiens dont la moitié de jeunes.

16 cavaliers.

Pluie fine, de 5°c à 17°c, vent du Sud.

Départ du Chenil à 10h10.

Première chasse de la saison.

Au rapport, deux hommes avec trois brisées. La première dans le Parasol avec un cerf 4ème tête hardé d’une dizaine de biches. La seconde entre le Vergé et le Chatelier sur un cerf dix cors jeunement hardé et la troisième le long du Chenil avec un bon cerf hardé.

Il est décidé de partir le long du Chenil pour la proximité de cette brisée. J’y ai connaissance d’un bon cerf hardé de biches. L’attaque est rapide, le cerf gicle de l’enceinte à notre arrivée. Le lancé est sonné à 10h15 sur ce très joli cerf royal portant 12 ou 14. Rapidement les chiens sont en difficultés, la voie semble compliquée. L’animal hardé tourne au-dessus du Vergé puis recule dans son enceinte d’attaque. Il livre à la meute ses biches puis se fait relancer. Une tête de cinq à six chiens se forme. Notre cerf, lui, prend son parti et traverse l’allée des Poteaux. Il écorne les bassins de la Janvrie puis traverse la Houdrière pour rentrer sur la Fontaine du Saule. Il fait ensuite tête sur l’allée de la Charmaie et rentre chez Lucqué qu’il traverse d’une traite.

Les chiens maintiennent leur cerf qui n’a pas d’avance. La chasse traverse la route de Montrichard au niveau de la Herpinière et rentre sur la Moutonnerie. Beaucoup de personnes sont présentes sur la Moutonnerie en ce Dimanche ce qui perturbe le travail des chiens. Défaut au défaut au-dessus de l’étang de la Moutonnerie.

Le défaut est travaillé, pendant ce temps deux chiens percent sur l’allée du Palis mais tombent en bout de voie. Les devants, ainsi que les arrières sont faits, mais les chiens ne retrouvent rien. Les enceintes en régénération sont foulées, mais les chiens ne retrouvent pas la voie de leur cerf.
Rentrée au Cheni à 13h00. Après réflexion, nous pensons que le cerf perce par l’allée du Palis sur la voie emmenée par les deux chiens.

Journée avec une voie délicate, mais bon comportement des jeunes chiens dans les animaux.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 16 Oct 2017 - 2:55

Samedi 14 Octobre 2017.

Rallye Armor et Équipage de Cheverny.

Forêt d'Amboise
.

55 chiens.

28 cavaliers.

De 9°c à 23°c, vent du Sud.

Départ de la bonde de Grand-Jumeaux à 9h30.


Au rapport il est donné plusieurs cerfs sur la Bizellerie, sur les Fosses Marthes, dans le Parasol et dans la Commanderie.


Il est décidé de se porter entre l'allée de la Bizellerie, l'allée du Palis et la route de Montrichard où j'ai connaissance d'un cerf dix cors assez léger. L'attaque est rapide, plusieurs animaux giclent. Malheureusement, deux cerfs sont présents dans cette enceinte et c'est un cerf dix cors fort de corps que les chiens trient. L'animal vide l'enceinte par le Palis et rentre sur le Poulailler. Les chiens crient mais la voie semble assez dure. A la moindre double, les chiens sont en difficultés.

L'animal tourne dans les coupes, il se fait relancer à plusieurs reprises. Il boucle ensuite sur Gilbourgeon et rentre dans la Morte. Il longe l'allée du Chatelier, tape au change dans une petite harde, mais les chiens ne se trompent pas et maintiennent leur cerf. Il refuse le Chatelier, recule dans les Abeilles et retrouve quelques animaux. Les chiens relancent alors leur cerf qui recule sur la Menaudière pour rentrer sur les Fosses Marthes par l'allée de Gilbourgeon. L'animal ne prend pas d'avance, il recule derrière la Bizellerie où il boucle dans les régénérations. Relancé, il traverse la Houdrière, rentre sur le Parasol puis rentre dans son enceinte d'attaque retrouver ses biches. De nouveau relancé, il traverse la Bizellerie et descend sur les bassins de Petit-Jumeaux où il se tape à plusieurs reprises. Les chiens le relancent, et l'animal fini par faire tête à la meute. Il tue un chien et en blesse trois autres qui partirons au vétérinaire...

Curée à grand-Jumeaux, les honneurs sont remis à Mr Alain Doudard.

Chasse difficile sous une forte chaleur.

Bon rétablissement aux chiens blessés...

Retraite prise
.
Revenir en haut Aller en bas
jnb
Photographe Amateur
Photographe Amateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 493
Age : 68
Localisation : Hénanbihen ( 22 )
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Dim 22 Oct 2017 - 10:56

Hunaudaye  / Coat jégu samedi 21 octobre , avec le Rallye Bretagne




Le cerf de chasse ( pris )











Revenir en haut Aller en bas
François Beaupied
troisième tête
troisième tête
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 24
Localisation : Pleudihen-sur-Rance
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 23 Oct 2017 - 2:54

Samedi 14 Octobre 2017
Rallye Armor
Forêt de Lanouée
46 Chiens

Temps : Brouillard le matin puis grand soleil à partir de 12h ; Température de 8°C à 09h30 à 24°C à 15h, Humidité de 95% à 70%, Vent Sud-Est (7 km/h), Pression de 1023-1025HPa

Nous sommes heureux de nous retrouver un samedi en forêt pour cette troisième chasse de la saison après un repos forcé. Au rapport deux brisées intéressantes :  Guirec  Le Bot a connaissance de deux cerfs dans le Jarnigon et Valérie Perennez d’un cerf sur la ligne des  Couessoux . Il est décidé de se porter sur la brisée de Guirec.

Les chiens sont mis à la brisée à 10h et en refont rapidement pour attaquer un cerf dix cors dans le Jarnigon. La meute est découplée à 10h15 et la chasse prend la direction du Pas aux Biches avant de remonter en bordure de la route des Forges. Le cerf va tourner dans quelques enceintes entre la ligne du Champ des Bretons, l’antenne et la route des Forges pendant près de 30 minutes sans s’affoler et en attendant les chiens qui crient par intermittence en ce début de chasse.

Notre animal de chasse finit par traverser la route des Forges pour basculer vers le Lohan avant de faire tête vers le carrefour des Quatre Route. Il longe  la route de Courte Branche avant de la franchir pour rentrer dans le Chêne Blanc. Nous pensons alors que notre dix cors va suivre le parcours habituel des cerfs de Lanouée en faisant tête vers le Récoeur, mais il n’en est rien. Notre cerf franchit le goudron des Cinq Chemins et vient tourner entre la Ligne de Blaye et la route du Pas aux Biches où il se fait relancer après un peu plus d’une heure de chasse.

La chasse bascule alors de l’autre coté du goudron du Pas aux biches pour faire tête vers la ligne du Champ des Bretons. Les chiens tombent alors en balancé et notre animal prend de l’avance. Une bonne vue est sonnée par Valérie Perennez à la route des Forges pour rentrer dans le Tilleul, les chiens sont repris calmement et remis à la voie avec 15min de retard. La chasse traverse la ligne du Gardavier et descend vers l’étang en bordure de la ligne de la Rue où le cerf a fait l’eau. Notre dix cors descend ensuite vers l’étang en bordure de la ligne des boulats sans y faire l’eau mais en mettant les chiens en difficulté. Il est maintenant 12h, la chaleur monte et cela se fait ressentir sur l’allant des chiens.

Nous traversons de nouveau la route des Forges que notre cerf longe avec plus de dix minutes d’avance sur les chiens avant de rebasculer côté Gardavier pour rentrer une nouvelle fois dans le Lohan. La chasse passe ensuite à proximité du carrefour des 4 routes pour traverser le goudron du Pas aux Biches et faire tête vers le Récoeur. La meute n’avance pas très vite et est rameutée sur la Ligne du Brétin alors que notre cerf a été vu rentré dans le Récoeur 15 minutes auparavant. Nous laissons les chiens faire dans ces enceintes qui sont les plus vives en animaux de la forêt. Ils en ressortent en direction de Bel Orient bien emmené par Equinoxe, Emeline et Gwen Ha Du ce qui nous donne confiance. Nous traversons successivement la ligne du Brétin puis celle du Télégraphe avec des chiens qui s’appliquent à emmener leur cerf qui semble compter de plus en plus d’avance. Nous basculons dans la Fontaine aux Coqs puis descendons vers l’Afféage où la meute tombe en défaut après 3h de chasse.

Le défaut est travaillé sur la ligne de l’Afféage où notre cerf semble avoir profité de son avance pour ruser. Quelques chiens se récrient sur cette ligne en plein soleil mais la chaleur qui monte – il fait à ce moment là plus de 24°C, et les chevaux compliquent le travail de la meute. Emeline et Equinoxe retrouvent la voie dans l’enceinte entre la ligne du télégraphe, la ligne du Bréviaire et la ligne de l’Afféage qu’ils franchissent pour remonter en bordure de forêt en direction de la route de Caler. Les chiens basculent sur Caler, se récrient sur une allée avant de tomber de nouveau en balancé. Nos reculons à la route où les chiens reprennent la voie en forlongé pour descendre sur la ligne de la Ville au Cerne. Un Vol-Ce-l’Est y est retrouvé dans la poussière, notre cerf semble de nouveau avoir rusé sur cette allée et parvient de nouveau à mettre les chiens en défaut. Les avants et les arrières sont faits jusqu’à l’étang des Sangliers mais la meute ne parviendra pas à retrouver la voie de son animal qui doit maintenant avoir plus d’une heure d’avance et qui ne semble pas s’être arrêté. La retraite manquée est sonnée à 15h45 après 3h de chasse et plus de 2h de forlongé.

Belle chasse de nos chiens qui malgré leur reprise et la forte chaleur de cette journée nous ont fait plaisir et ont bien maintenu leur cerf. C’est encourageant pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Guirec Le Bot
Dix cors jeunement
Dix cors jeunement
avatar

Masculin
Nombre de messages : 425
Age : 67
Localisation : saint pol de leon
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Quelques photos de la chasse du 14 à Lanouée   Lun 23 Oct 2017 - 3:25

Le brouillard du matin ne m'a pas facilité la tâche Mad et par la suite j'ai été très mal inspiré dans mes déplacements affraid

Le premier cerf sur la ligne du Jarnigon




Le cerf que nous chasserons



Le rapport




Travail d'un défaut à l'étang du Gardavier, par  Patrice





Les chiens ont repris la voie. Patrice retourne vers sa monture.



Ma seule vue pendant la chasse scratch J'ai bien aperçu l'animal de chasse à plusieurs reprises, mais je n'étais jamais en état de le photographier  affraid

Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 30 Oct 2017 - 13:23

Mercredi 25 Octobre 2017.

Rallye Armor.

Forêt d’Amboise.

45 chiens.

Une vingtaine de cavaliers.

Beau temps, de 9°c à 23°c.

Départ du Chenil vers 10h30.

Au rapport il est donné un cerf devant le Chenil et un cerf derrière le Chenil.

Il est décidé de se porter devant le Chenil, dans l’enceinte Désastreuse où Stéphane Charbonnel à connaissance d’un cerf dix cors jeunement. L’attaque est rapide, les chiens crient bien. L’animal boucle autour de son attaque. Il monte au Chatelier puis recule sur les étangs. Il traverse ensuite le Palis et le Gaz et remonte sur la Cane. La chasse traverse ensuite la route de Jumeaux où le cerf tape au change. Plusieurs chasses se forment, trois ou quatre cerfs giclent.

Une chasse recule alors sur les étangs de la Charmaie et de la Janvrie où toutes les chasses sont ralliées. La route de Montrichard est traversée en direction de la Fontaine du Saule, mais l’animal à de l’avance. Plusieurs cerfs sont relancés, mais les chiens n’arrivent pas à en emmener un correctement…

Rentrée au Chenil vers 15h00 après une chasse difficile.

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mer 1 Nov 2017 - 12:44

Samedi 28 Octobre 2017.

Equipage de Cheverny.

Forêt d’Amboise.

40 chiens.

32 cavaliers.

Beau temps, de -1°c à 24°c. Vent de Sud-Ouest.

Départ de Grand-Jumeaux à 9h30.

Au rapport il est donné de nombreux cerfs un peu partout en forêt.

Il est décidé de se porter entre l’allée du Gaz, l’allée du Chatelier, la route de Jumeaux et l’allée de Gilbourgeon où Gilles à connaissance d’un cerf dix cors jeunement. Les chiens prennent rapidement connaissance d’une voie et lancent dans l’enceinte un dix cors à 10h00. L’animal vide l’enceinte par le Gaz et rentre dans les Genets où il se harde avec deux autres cerfs. Les chiens sont criants, la petite harde traverse ensuite la Commanderie puis le Palis pour rentrer sur les régénérations le long de la route de Montrichard. La chasse tourne, l’animal refuse la route de Montrichard et reprend son contre hardé une nouvelle fois. Relancé dans la Commanderie il monte sur le Chêne Napoléon puis recule sur l’allée de Gilbourgeon.
Nous traversons ensuite la route de Jumeaux en direction du Chêne des Six allées. Une nouvelle fois le cerf de chasse tape au change et livre plusieurs cerfs hardés aux chiens qui maintiennent bien leur animal en direction du Chatelier. La meute accuse moins d’une minute sur l’animal qui descend sur la Bouverie puis sur la Quantinerie qu’il traverse d’une traite pour monter sur la Rouillardière.

La chasse traverse ensuite Maltaverne et la route de Civray pour rentrer sur Marcheroux. Sans avance, notre cerf passe la route de Marcheroux et rentre en privée après 1h10 de chasse correcte. La chaleur monte, les chiens trouvent plus de difficulté à maintenir la voie de leur cerf qui monte directement à l’étang de la Caillaudière. Toute la route de Bléré est longée jusqu’aux Haras Nationaux d’Amboise où la meute tombe en bout de voie. Cette partie de forêt est compliquée, les chiens sont repris en défaut le long du Boulevard Saint-Denis Hors.

Pendant ce temps, notre cerf poursuit sa chasse, il rentre en forêt par l’Arbrelle et descend sur les Valinières. Les piqueurs reculent sur la Croix du Maître et n’entendent pas les appels à la route de Civray… Les chiens seront portés à la dernière vue sur les Valinières avec 50 minutes de retard… Ils en refont très difficilement sur 200 mètres puis mettent bas. Impossible de retrouver la voie de l’animal qui descend soit en direction de la Herpinière soit sur les sapins des Valinières.

Nous rentrons à Grand-Jumeaux à 14h00 après un bon début de chasse.

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
François Beaupied
troisième tête
troisième tête
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 24
Localisation : Pleudihen-sur-Rance
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 6 Nov 2017 - 12:48

Samedi 04 novembre 2017
Rallye Armor
Forêt de la Hunaudaye
61 chiens
Météo : Temps nuageux et humides, Température de 12-13°C,  Humidité de 90%, Vent Nord-Ouest 10km/H, Pression 1009HPa.

Aucune brisée franche ce matin au rapport. Seul Patrice Perennez a connaissance d’animaux dans la partie de Monsieur Taillandier.

Les rapprocheurs sont mis aux branches à 11h15 et lancent après quinze minutes de quête un cerf dix cors jeunement hardé. Celui-ci se défait rapidement de ses congénères et vient en bordure des champs de Quintenic où il tourne au nez des rapprocheurs. Après trente minutes dans cette partie de la forêt, notre animal décide de franchir la voie ferré à proximité de la halte de Quintenic. Cependant il prend un parcours peu habituel en venant sauter la route de Quintenic pour tourner  dans une partie très serrée entre la route du Guéjean, la voie de chemin de fer et la halte. Il finit par en ressortir pour rembucher dans la partie de Monsieur Taillandier par les champs au dessus de la halte où la meute peut enfin être découplée à 12h30.

Notre dix cors longe alors la ligne de chemin de fer en direction des Noës Hercouet, refuse une première fois le passage de la ligne avant de la franchir définitivement pour longer le goudron des Mares. Les chiens crient fort depuis le découplé et compte une minute de retard sur leur animal qui franchit maintenant la route pour rentrer dans les Mares. Notre animal prend alors son parti, descend en direction de la route de Pléven mais ne la franchit pas, bascule en domaniale puis traverse successivement l’allée des Pompiers puis l’allée de BonneFontaine avant la maison du garde. La meute elle, ne prend pas de retard et est criante. Notre cerf de chasse monte maintenant sous le château d’eau avant de redescendre sur le Vaumadeuc où il débuche en direction de l’Arguenon après deux heures de chasse.

La chasse passe alors à proximité du terrain de foot de Pléven et descend dans la vallée de l’Arguenon au niveau de l’Oppidum. Gérico qui a pris la tête en débuché est alors vu traverser l’Arguenon en criant. Nous reprenons la meute en bordure d’eau et faisons le tour par le pont de Pléven pour tenter de retrouver la voie de l’autre côté. Après un petit balancé sur le goudron, Gérico parvient à retrouver la voie dans les pentes de l’Arguenon pour monter en direction de la Ville Lambert mais il se stoppe rapidement en bordure de la propriété qui est un parc grillagé de 45ha. Nous tombons alors en défaut après 02h30 de chasse.

Nous travaillons alors le défaut en faisant les devants par la vallée de l’Arguenon puis en enveloppant la propriété de la Ville Lambert sans parvenir à retrouver la voie de notre animal. Il est alors près de 16h et le maitre d’équipage prend alors la décision de travailler le défaut de l’autre côté de l’Arguenon où cas où le cerf aurait retraversé. Nous remontons l’Arguenon depuis le pont de Pléven et Emeline finit par accrocher une voie qui remonte sur les champs de Pléven. Equinoxe et Guerlain viennent lui prêter main forte et ce sont maintenant plusieurs chiens qui se récrient sur cette voie de forlongé. Les chiens plongent alors dans une vallée avec de nombreux fourrés sous le village du Vau Bosher où la voie se réchauffe. Lorsque soudain « Tayaut » relancé à vue de nos chiens après plus de 02h30 de défaut !

Notre dix cors reprend alors la direction de la forêt par le parcours identique à celui qui l’avait amené à l’Arguenon. Il rembuche alors sous le château d’eau puis monte en direction de la ligne de chemin de fer avec une minute d’avance sur les chiens qui crient fort et y croient ! La chasse longe la ligne de chemin de fer, passe à proximité de la Porte d’Enfer, fait une boucle chez Monsieur Le Boucher avant de revenir dans les Mares. Notre animal de chasse descend alors toutes Les Mares en direction de la route de Pléven qu’il franchit pour rentrer dans le Panier. Il bascule dans la Grande Rose puis fait tête vers Queux Pays avec maintenant plus de cinq minutes d’avance sur la meute. Le cerf de meute traverse le cailloutis de Queux Pays et file en direction du débuché de la Bouillote. Il recule une première fois au cimetière mais la seconde est la bonne et il parvient à rejoindre Coat Jégu.

Notre animal de chasse traverse successivement l’étang du bourg et l’étang de la Villéon mais ne s’y arrête pas. La meute lui souffle au poil et ne lache plus le cerf qui franchit la route de la Villéon. Il remonte ensuite en direction de la route de Plédéliac qu’il traverse et vient se faire aboyer une première fois au dessus du Quai d’Embarquement. Notre dix cors relèvera les abois à plusieurs reprises avant de venir se faire prendre en bordure de la route de la Villéon après 6h de la chasse.

Curée au grand Saint-Aubin aux phares, les honneurs à Madame Anne-France Godefroid et Monsieur Arnaud Marion.

Retraire prise.
Revenir en haut Aller en bas
Patrick Verro
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2562
Age : 74
Localisation : PARIS 75007
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mer 8 Nov 2017 - 1:59

Beau rapprocher, magnifique défense, jolie chasse; excellent compte-rendu, comme d'habitude...
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mer 15 Nov 2017 - 13:20

Mercredi 08 Novembre 2017.

Rallye Armor.

Forêt d’Amboise.

Une quarantaine de chiens.

Une quinzaine de cavaliers.

De 4°c à 8°c.

Départ du Chenil vers 10h30.


Au rapport très peu de cerfs… Un cerf fuyant dans les bassins de Petit-Jumeaux et peut-être un animal dans le triangle entre la route de Montrichard, l’allée du Palis et l’allée du Chatelier.


C’est dans ce triangle qu’un cerf dix cors jeunement est lancé dans les régénérations vers 10h50. Les chiens sont criants. L’animal tourne dans l’enceinte en poussant ses biches. Après avoir été relancé, il vide enfin l’enceinte et monte sur la Commanderie. Les chiens sont criants et le train rapide, la voie semble bonne. La chasse traverse les enceintes de la Commanderie et monte sur le Chêne Napoléon.

La route de Jumeaux est traversée en direction du Chêne des Six allées puis des Cinq Chênes. Les chiens maintiennent bien leur cerf qui descend derrière Grand-Jumeaux en longeant le débuché de Touvent et rentrant ainsi dans le Chêne Laroux par l’allée Neuve. Là, dans le Chêne Laroux il livre à la meute plusieurs cerfs et biches. Les jeunes chiens se laissent tenter et la meute tombe en défaut malgré un bon début de chasse.

Le défaut est travaillé, les devants sont faits par l’enceinte Malheureuse, de l’autre côté de la route de Montrichard où la meute relance un cerf. Les cavaliers laissent faire. La chasse perce par Trussautier puis traverse les Gerbaudières en direction des Fosses Marthes. Les chiens trouvent plus de difficultés à chasser leur animal qui traverse l’allée de Gilbourgeon et descend sur le Chatelier. Il tape au change et de nombreux animaux giclent… cerfs, biches… Défaut. Les chiens ne sont pas sages et le défaut n’est pas relevé.

Rentrée au chenil vers 15h30. Dommage la journée avait bien débutée.

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mer 15 Nov 2017 - 13:23

Samedi 11 Novembre 2017.

Rallye Armor.

Forêt d’Amboise.

Saint-Hubert.

50 chiens.

32 cavaliers.

Pluie toute la journée, de 5°c à 8°c. Vent de Sud Ouest.

Départ du Chenil vers 12h30.


Au rapport, il est donné de nombreux cerfs sur une bonne partie de la forêt…


Notre messe de Saint-Hubert sera célébrée à 9h30 par le père Claude CAILL au Château de la Rouillardière, chez Mr et Mme LÉON, propriétaire d’une partie de la forêt d’Amboise. Elle sera sonnée par les trompes de l’équipage et par quelques trompes des Echos de la Vallée du Loir que nous remercions.

Rapport au Chenil où sont honorés quatre nouveaux boutons, félicitations à eux ! La Saint-Hubert de l’équipage, c’est aussi l’occasion de remercier une nouvelle fois tous les propriétaires et riverains qui nous permettent de chasser pleinement en forêt.


Après les consignes habituelles, il est décidé de se porter au Chatelier où Jannick et Jean-Claude ont connaissance d’un cerf dix cors hardé faisant tête sur le Chatelier entre l’allée de la Houdrière et l’allée de Penthièvre. Les rapprocheurs travaillent alors une voie dans l’enceinte et finissent par lancer après quelques instants un cerf quatrième tête bois blanc hardé. L’appel aux hardes est sonné et la meute est découplée sur la voie de la petite harde à 12h55. Les chiens sont criants mais ne chargent guère. Ils sont très facilement en balancé à la moindre boucle… Notre cerf tourne donc avec ses biches entre la Morte et son attaque se faisant relancer à plusieurs reprises. La petite harde traverse ensuite Gilbourgeon et rentre dans le Poulailler. Les chiens finissent par déharder leur cerf qui prend un petit parti. Nous traversons le Palis puis la route de Montrichard pour rentrer sur la Commanderie. Une tête de vingt chiens s’est formée, malgré tout, les chiens chassent plus vite et crient toujours autant.

Nous traversons quelques hardes sans difficultés, la meute maintient bien son cerf qui descend sur les Genets. Relancé, il traverse le Chatelier puis rentre dans l’Horloge où il boucle. La Saint-Hubert retentie ensuite sur le Gaz rentrant sur la Cuisinière où les chiens accusent moins d’une minute. La chasse descend bon train au Vergé que notre cerf refuse, il recule ensuite sur le Palis, boucle puis redescend sur le Vergé pour finalement sauter le Chatelier. Les chiens de tête sont alors rameutés, et c’est avec un bon quart d’heure de retard que la meute reprend la voie de son cerf sur le Palis à rentrer sur la Commanderie. Nous longeons la route de Montrichard jusqu’au Parasol où deux animaux giclent dans la meute. Cette dernière se laisse tenter par ces deux cerfs qui s’avéreront être des animaux de change quelques enceintes plus tard… Notre cerf, lui file mais sans chiens en direction du Chêne Laroux. Dans la Commanderie les chiens chassent alors très correctement et montent au Chatelier où il n’y a plus de doute nous chassons un change depuis 30 minutes…

Les bons chiens n’ayant pas marqué le change, les maîtres d’équipages décident de laisser faire les chiens. La chasse traverse alors le goudron de Jumeaux et monte sur le Chêne des Six allées. Le cerf n’a pas d’avance et monte sur le Chêne Napoléon puis sur les Cinq Chênes. Il se fait ensuite lapiner en queue de Jumeaux puis fini par disparaître sans avance et au nez des chiens… Le défaut est travaillé, les chiens marquent une voie et relancent un cerf qui n’est pas celui chassé, nous mettons donc fin à cette chasse délicate et compliquée.

Rentrée au Chenil à 17h30. Il y a des jours avec et des jours sans, c’était probablement un jour sans… Dommage !

Nous nous retrouverons dans la soirée au Domaine des Thomeaux à Mosnes pour partager une belle soirée.

Retraite manquée.

Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mar 28 Nov 2017 - 9:00

Mercredi 22 Novembre 2017.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor.

50 chiens.

17 cavaliers.

De -2°c à 7°c. Vent d’Ouest.

Départ du Chenil vers 10h30.


Au rapport il est donné plusieurs cerfs, à la Bizellerie, à la Commanderie et dans la Cuisinière.


Il est décidé de se porter à la Cuisinière. Les chiens lancent rapidement quelques animaux vers 11h00. Plusieurs chasses se forment. Les chiens ne sont pas sages et chassent tout ce qui passe… Après quelques minutes de confusion, les chiens sont repris dans le calme et un cerf est relancé dans l’enceinte Malheureuse.

Les chiens s’appliquent et maintiennent leur cerf qui monte sur la Commanderie. Il boucle et cherche le change puis monte faire le tour de Grand Jumeaux. Il monte ensuite sur les Veilles Granges, descend au Chatelier et fait un tour dans la Commanderie. Il descend ensuite sur les étangs de la Janvrie et de la Charmaie, traverse la route de Montrichard, écorne Lucqué et descend sur la Fontaine du Saule. Il remonte sur le Vergé et le Chatelier, traverse la route de Montrichard et descend une nouvelle fois en direction de l’allée de la Charmaie. La chasse remonte ensuite sur l’allée de la Bouverie puis du Palis où la meute tombe en bout de voie dans les animaux…

Impossible de retrouver la voie de l’animal qui s’est volatilisé dans les animaux… Encore une journée compliquée, dommage pour les chiens…

Retraite manquée.

Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mar 28 Nov 2017 - 9:08

Samedi 25 Novembre 2017.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor et Équipage de Cheverny.

55 chiens.

26 cavaliers.

De 6°c à 10°c. Vent de Sud Ouest.

Départ du Chenil vers 10h40.


Au rapport il est donné des cerfs à Trussautier, à la Bizellerie, dans les bassins de Petit Jumeaux, au Parasol, à la Commanderie et dans la Cuisinière.

Il est décidé de partir du Chenil en direction de la Bizellerie. Mais en ce portant à la brisée, les chiens lancent une harde avec deux cerfs sur la petite allée des Poteaux à 10h58. Un très bon cerf 4ème tête est trié par la meute qui maintient difficilement son cerf dans les animaux. Après avoir tourné autour du Vergé il traverse la route de Montrichard avec une tête de sept chiens pendant que le reste de la meute tombe en bout de voie avant la route de Montrichard. Les sept chiens emmènent ensuite deux cerfs sur la Commanderie sans qu’aucun cavalier ne puisse les coller. Ils seront repris chassant des biches.
Le défaut est travaillé, le piqueur boucle sur le Gaz jusqu’au Palis puis recule sur le Chêne Napoléon. C’est sur la Bizellerie que la meute reprend une voie et relance un joli cerf 4ème tête à 12h18. Les chiens le chassent correctement. L’animal traverse le Gaz puis la Bizellerie et descend se faire lapiner dans les régénérations le long de la route de Montrichard. Après plusieurs relancés, l’animal traverse la route de Montrichard, écorne le Poulailler et rentre sur la Morte. Les chiens le maintiennent correctement mais nous remarquons une certaine fragilité à chaque ruse…

L’animal prend plusieurs fois les allées, boucle fait des hourvaris et tape au change. Malgré tout, la meute le relance dans la Morte, l’animal traverse alors la route de Montrichard et monte sur la Commanderie. Il trouve un autre cerf dans les Genets mais les chiens restent sages. Il traverse ensuite le Gaz avec cinq minutes puis se fait relancer après Gilbourgeon. Nous traversons alors la route de Jumeaux et remontons sur le Chatelier qu’il traverse sans avance. Les chiens crient bien et chassent ameutés. Notre cerf descend sur la Bouverie puis traverse la route de Jumeaux pour rentrer sur le Cane et sur l’Horloge. Les chiens ont moins de 30 secondes à rentrer sur la Cuisinière. Nous descendons alors au Vergé par la route de Montrichard puis nous montons sur la petite allée des Poteaux. L’animal recule alors sur le Chenil, il traverse la route de Montrichard au bout de la coure d’ébat des chiens et descend à l’étang de la Janvrie vide. Une tête s’était formée, mais seuls Jasmin et Guerlédan retrouvent la voie entre la Moutonnerie et la Charmaie. Pendant ce temps, le cerf descend dans le peu d’eau de la Charmaie et se fait relancer par les chiens qui étaient en défaut. A vive allure l’animal traverse la Janvrie puis la route de Montrichard sous le Chenil. Il remonte au Vergé, traverse la Chatelier, la Morte, écorne le Poulailler et traverse la route de Montrichard.

Il se forlonge et monte au Parasol, traverse l’étang de Petit-Jumeaux à la bonde dans le petit rond d’eau qu’il reste et remonte sur le Refuge. Rapidement, il saute les Gerbaudières, écorne le Chêne Laroux et rentre sur la Malheureuse par la route de Montrichard. Les chiens accusent dix minutes sur l’animal. Une dizaine de chiens sont en tête mais chassent moins fort. La meute elle, tombe en défaut avant l’allée de Trussautier, tant dis que la tête la traverse pour tomber en bout de voie le long de la Bertinière vers 15h00. C’est alors que des cerfs giclent de partout… Les chiens restent sages dans un premier temps puis se laissent tenter à chasser quelques cerfs maintenant échauffés… Ils sont repris calmement. Nous comptons pas loin de quinze cerfs dans ces enceintes. Quelques biches tournent aussi et ne facilitent pas le travail des chiens.

Malgré les efforts fournis, nous ne retrouvons pas l’animal qui à du percer dans les animaux sans s’y arrêter. Rentrée au Chenil à 17h30. Chasse compliquée, avec une voie délicate et des chiens qui éprouvent beaucoup de difficulté à percer dans les animaux en forlongé…

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
jnb
Photographe Amateur
Photographe Amateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 493
Age : 68
Localisation : Hénanbihen ( 22 )
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mar 28 Nov 2017 - 9:20

Lanouée  25 novembre 2017

Le cerf de chasse








Hunaudaye

le cerf pendant le brâme ,et en médaillon le même pris lors d'une chasse

Revenir en haut Aller en bas
François Beaupied
troisième tête
troisième tête
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 24
Localisation : Pleudihen-sur-Rance
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Rallye armor   Jeu 30 Nov 2017 - 11:06

Rallye Armor
Samedi 25 Novembre 2017
Forêt de Lanouée
46 chiens

Météo : Temps nuageux avec averse de grêle, Température de 5 à 8°C, Humidité 73-80%, Vent d’Ouest d’environ 15km/h, 1022 HPa.

Au rapport il est donné un cerf au dessus de l’étang du Gardavier, une harde dans la Vague du Gardavier et des connaissances entre la route de Lanouée et le Lohan. Les maitres d’équipage prennent la décision de fouler en partant de la route de Lanouée.
Les rapprocheurs sont mis aux branches à 11h15 et ne tardent pas à lancer dans le Lohan un cerf troisième tête. Le découplé est rapide et la chasse traverse la ligne des Couessoux pour rentrer dans le Tilleul puis longe la route des Forges où notre animal est accompagné d’un autre cerf et de biches. Il franchit ensuite cette route en direction de Ker Joseph et la longe dans le sens inverse, vers le rond. Notre animal de chasse refuse la ligne du Champ des Bretons, traverse de nouveau la route des Forges puis la ligne des Couessoux pour revenir dans le Lohan avec seulement deux minutes d’avance sur la meute qui crie bien en ce début de chasse.
Notre troisième tête traverse la ligne de Courte Branche, du Cimetière, le Préreau avant de redescendre sur le Gardavier, franchir la ligne des Chênes et de nouveau la ligne des Couessoux. Après avoir tourné un moment sur cette partie de forêt, le cerf de chasse se décide à prendre son parti et prend la direction des 4 routes pour venir franchir la route de Lanouée et rentrer dans le Chêne Blanc. Alors que la chasse suit le parcours habituel dans les enceintes entre la ligne des Chênes et la route des Cinq Chemins, notre animal nous surprend et ne tente pas comme à l’habitude de rentrer dans la Brousse Noire mais recule dans le Rocher puis le Buisson pour remonter en direction du Sapin Pointu.
La chasse prend la direction de la route de Josselin mais ne la franchit pas et recule sur la Fontaine aux Cerfs. Notre troisième tête traverse de nouveau la route de Mohon avec moins d’une minute d’avance sur les premiers chiens. Il file ensuite sur la Noë Sèche, la Prise des Gardes et Courte Branche tout en gagnant un peu de temps sur la meute qui commence à s’étirer après deux heures de chasse à vive allure. Celle-ci est rameutée en entrant dans le Chêne Blanc et franchit la route des Cinq Chemins avec un retard qui s’accroit sur son animal qui n’a pas été revu depuis la route de Mohon. Ce dernier prend cette fois-ci la direction du Récoeur suivant le parcours habituel, traversant la ligne de Caler, Fourniouze et remontant dans le Carré Pitot. Les chiens ont du retard mais sont appliqués, ils traversent la ligne du Brétin mais tombent en balancé derrière la ferme du Récoeur . Quelques chiens nous remmènent sur le contre jusqu’à Fourniouze mais l’ensemble de la meute est reprise et retrouve la voie dans Bel Orient.
La chasse se poursuit maintenant en forlongé avec le cerf qui a certainement plus de trente minutes d’avance sur ses poursuivants. Nous traversons les Landes du Don puis le Préfromage avant de prendre la direction du Sapin Pointu et franchir la route de Mohon. L’animal a fait le tour du chantier Eolien comme lors de son premier passage dans cette partie de forêt avant de reculer sur la Noë Sèche puis de descendre dans le Rocher. Les chiens malgré leur retard sont criants et chassent à un rythme assez soutenu. La chasse effectue alors un parcours identique passant de nouveau par la Prise des Gardes, CourteBranche et le Chêne Blanc. Quelques chiens se laissent tenter par des animaux dans cette enceinte alors qu’Equinoxe traverse la route de Lanouée et perce en direction du Lohan. La meute retrouve également la voie, écorne le Lohan, traverse la ligne des Chênes puis celle des Couessoux. Elle vient buter à la ligne de la Rue puis recule en direction de la ligne du Gardavier pour rentrer dans le Tilleul. Nous traversons une dernière fois la ligne des Couessoux puis rentrons dans l’enceinte d’attaque, le Lohan, où la meute perd définitivement la trace de son animal après six heures de chasse.

Belle chasse de la meute qui a su emmener son animal à vive allure les deux premières heures puis le maintenir en forlongé dans les animaux, cependant nous sommes tombés sur un très bon cerf qui a réalisé un parcours remarquable.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 11 Déc 2017 - 12:37

Mercredi 06 Décembre 2017.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor.

Une quarantaine de chiens.

Une quinzaine de cavaliers.

De 2°c à 7°c.

Départ du Chenil vers 10h45.


Au rapport il est donné un bon cerf sur la Morte et des animaux au Vergé.


Il est décidé de partir sur la Morte. Le bon cerf donné au rapport n’est pas lancé. Les chiens sont alors portés au Vergé où ils lancent un daguet hardé vers 11h30. Les chiens sont criants, l’animal monte au Chatelier et descend sur les bassins de Petit-Jumeaux. Il recule sur Gilbourgeon où il boucle puis monte aux Gerbaudières. Il descend sur la Malheureuse, traverse la route de Montrichard et rentre sur le Chêne Laroux. Les chiens chassent vite et crient bien. L’animal traverse l’allée Neuve et contourne l’étang de Grand-Jumeaux. La chasse traverse ensuite la Bizellerie au Chêne des Six allées, monte au Chatelier puis écorne la Quantinerie. L’animal traverse ensuite l’allée de la Charmaie, longe la route de Jumeaux puis traverse la route de Civray pour rentrer sur Marcheroux. Les chiens s’emballent ensuite sur une grosse compagnie de sangliers qui part à vue devant eux…mais ils sont rapidement repris. Ils sont remis à la voie de l’animal qui rentre en privé avec plus de 30 minutes d’avance sur les chiens.

La meute maintient bien son cerf qui monte sur le haras puis recule sur l’étang de la Caillaudière. Les chiens travaillent bien mais tombent en bout de voie le long de la route de Bléré après 3h00 de chasse. Ils sont rapidement repris au vu de la dangerosité de cette route. Les arrières sont faits mais les chiens ne retrouvent rien… Il semblerait que l’animal ait traversé cette route pour descendre sur la Pagode…

Dommage… Retour à la Croix du Maître. Belle chasse des chiens et bonne journée, dommage de ne pas pouvoir conclure aujourd’hui.

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 11 Déc 2017 - 12:54

Samedi 09 Décembre 2017.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor et Equipage de Cheverny.

Une cinquantaine de chiens.

32 cavaliers.

De -2°c à 6°c. Vent d’Ouest le matin, puis vent de Sud Ouest en début d’après-midi.

Départ du Chenil vers 10h40.


Au rapport il est donné des cerfs sur Trussautier, deux cerfs sur Gilbourgeon au niveau de la Commanderie et quatre cerfs fuyants sur les étangs de la Janvrie et de la Charmaie.

Il est décidé de se porter sur les deux cerfs de Gilbourgeon donnés par Bruno. A l’arrivée des cavaliers, un cerf traverse la Commanderie en direction du Gaz. Les chiens sont portés à cette vue et empaument timidement la voie de l’animal. Deux chasses se forment, quelques chiens traversent l’allée de Gilbourgeon puis du Gaz en direction de la route de Jumeaux tant dis que la reste de la meute balance dans l’enceinte des Genets. Une bonne vue permet de rameuter l’ensemble des chiens sur un joli cerf royal portant 12, chassé par les quelques chiens le long de Jumeaux. Le lancé est sonné à 11h10. Les chiens sont criants mais peinent à emmener la voie de l’animal qui boucle dans la Commanderie et qui recule sur les Genets. Il tape au change, livrant à la meute deux daguets et deux biches. Les chiens le trient rapidement, le cerf traverse la Commanderie et descend dans le triangle le long de la route de Montrichard. Il prend trois à quatre minutes et traverse la route de Montrichard pour rentrer dans la Morte. Les chiens chassent mieux, nous traversons Gilbourgeon en direction du Poulailler et des Futaies de la Bizellerie. Une tête se forme et maintient l’animal qui descend derrière la Maison Forestière de Jumeaux pour rentrer sur le Refuge par la route de Montrichard.

Une nouvelle fois notre cerf tape au change et livre un joli daguet hardé de biches. La tête ne se laisse pas abuser et relance son cerf au ras du goudron de Jumeaux. L’animal fait alors tête sur le Chêne Laroux et longe la route de Montrichard par les régénérations où nous y retrouvons la tête de chiens en défaut, pendant que le reste de la meute rallie. Pendant que le défaut est travaillé, une bonne vue sur l’allée de la Jacquelinière permet à l’ensemble de la meute de relancer l’animal sur la Fosse à Moïse. Les chiens chassent de nouveau avec entrain et crient bien. Notre cerf ne s’affole pas, avec une fière allure, il tourne dans le milieu des cavaliers traversant les allées de la Commanderie et de la Jacquelinière. Puis le train s’accélère, à vive allure, nous traversons l’allée Neuve, en direction de l’étang de Grand-Jumeaux que l’animal traverse en queue d’étang. La chasse remonte alors sur le Chêne Napoléon puis sur le Chêne des Six allées. Avec cinq petites minutes d’avance il traverse le goudron de Jumeaux et monte dans les enceintes d’attaque. Il boucle dans la Commanderie, puis va traverser le Chatelier pour rentrer sur la Cuisinière. Nous descendons les enceintes de l’Horloge et de la Cane pour remonter au dessus de la Charmaie. Les chiens balancent dans l’étang puis retrouvent la voie de l’animal en direction de l’allée de la Charmaie. Nous écornons la Moutonnerie puis traversons la route de Montrichard pour rentrer chez Lucqué. L’animal avec plus de dix minutes d’avance redescend sur la Fontaine du Saule par l’allée de la Charmaie et remonte sur le Vergé.

La meute s’étire de plus en plus et chasse moins fort. Notre cerf lui, maintient son avance et traverse l’allée du Chatelier au niveau de la petite allée des Poteaux. Il remonte sur la Morte puis traverse hardé la route de Montrichard pour rentrer dans le triangle du Palis. Les chiens maintiennent difficilement la voie de l’animal jusque dans les régénérations entre l’allée de Gilbourgeon et de la Bizellerie. Là, dans les régénérations, un très bon cerf hardé gicle. Quelques chiens se laissent tenter mais sont rapidement repris. Notre cerf de chasse, ayant probablement poussé ces animaux est relancé après un quart d’heure de défaut. Il traverse l’allée de Gilbourgeon puis de la Commanderie et remonte sur le Chêne Napoléon. Les chiens rencontrent alors beaucoup de difficultés à maintenir leur cerf… Ils sont incapables de l’emmener… L’animal pendant ce temps traverse le goudron de Jumeaux, monte à l’étang de Grand-Jumeaux et en ressort en direction de l’allée Neuve. Il la traverse, prend l’allée de la Jacquelinière sur plusieurs centaines de mètres, descend sur la Commanderie où il effectue plusieurs hourvaris puis descend dans les régénérations le long de la route de Montrichard. Il descend ensuite traverser la route des Gerbaudières, le Refuge puis l’étang de Petit-Jumeaux et remonte dans la Commanderie par la Bizellerie. Il vient ensuite boucler dans les régénérations le long de la grande route, recule sur sa voie chassée à plusieurs reprises et fait de nombreux hourvaris pour finir par rentrer dans le triangle le long de la route de Montrichard et du Palis. Les chiens eux, n’arrivent plus à marquer la voie de l’animal qui s’est forlongé…

Une bonne vue de deux cavaliers permet aux chiens de relancer leur cerf dans ce même triangle. Les chiens chassent alors avec plus de convictions, l’animal accuse mais va nous montrer qu’il a encore de la ressource… La chasse remonte sur la Commanderie, notre cerf boucle puis traverse l’allée du Chatelier. Il rentre dans la Cuisinière, traverse la Commanderie puis le Palis et refuse le Vergé. Les chiens maintiennent leur cerf mais n’arrivent pas à charger. L’animal cale son avance sur ses poursuivants et recule sur la Cuisinière. Il se harde alors avec deux autres cerfs et descend sur la Cane par le Gaz. Les trois animaux bouclent puis reculent sur le Palis. Notre cerf se déharde, il recule dans la Cuisinière, traverse la Commanderie, le Palis puis le Chatelier et rentre une nouvelle fois dans le triangle le long du Palis. Il s’y fait relancer, charge les chiens à plusieurs reprises, puis recule sur le Chatelier. La meute s’accroche malgré tout, mais les kilomètres sont là… Le cerf de meute lui poursuit sa chasse, il traverse la Bouverie et descend prendre l’eau à la Charmaie. A l’arrivée des chiens, il ressort de l’étang, traverse l’allée de la Charmaie et va prendre l’eau dans l’étang de la Moutonnerie. Il en ressort, retraverse l’allée de la Charmaie et descend sur la Janvrie. Il reprend alors quatre à cinq minutes d’avance, traverse une nouvelle fois l’allée de la Charmaie et fait tête chez Lucqué par la route de Montrichard. Il en ressort au niveau de la Menaudière et descend sur les bassins de la Janvrie, traverse l’allée des Poteaux et remonte sur le Vergé. Il trouve du change au niveau du Chatelier où il est relancé hardé. Brièvement, il tient les premiers abois puis descend derrière le Chenil. Il fait de nouveau face à la meute, charge les chiens puis reprend sa chasse… Les chiens s’accrochent, le cerf traverse l’allée des Poteaux au portail du Chenil puis saute la route de Montrichard. Il passe la Janvrie et remonte sur l’allée de la Charmaie qu’il traverse.

Après quelques minutes, les chiens se récrient et relancent leur cerf de l’autre côté de la l’allée de la Charmaie. L’animal très courageusement descend prendre l’eau dans l’étang de la Charmaie et à l’étonnement de tous… il en ressort ! Les chiens eux aussi courageusement maintiennent leur animal qui remonte à la Bouverie. Il traverse la route de Montrichard au Vergé et livre de nouveau du change… Dans la pénombre, il tient de nouveau les abois au Vergé. Il les rompt rapidement et descend sur le Chenil, tiens de nouveau les abois avant de … repartir ! Il traverse l’allée des Poteaux, la route de Montrichard et l’étang de la Janvrie pour faire face une dernière fois à la meute le long de l’allée de la Charmaie. Hallali après 6h00 de chasse difficile. Journée éprouvante, dans la difficulté et la ténacité.

Très beau parcours de notre cerf, qui avait du métier et de la ruse, mais surtout un moral d’acier. Les chiens ont bien travaillé, malgré une voie changeante et instable.

Curée aux phares au Chenil, les honneurs seront remis à Mr Jean-Pierre LENTÉ.
Bon rétablissement aux chiens blessés…

Belle journée intense, incertaine et à suspense qui fait du bien au moral des chiens et des hommes !

Retraite prise.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mar 19 Déc 2017 - 7:48

Dimanche 17 Décembre 2017.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor.

45 chiens.

25 cavaliers.

De 4°c à 10°c. Vent d’Ouest.

Départ du Chenil vers 10h45.


Au rapport il est donné des animaux sur la Commanderie.

Les chiens prennent une voie dans la Commanderie et lancent plusieurs animaux vers 11h00. Ils chassent moyennent, plusieurs cerfs sont chassés et une tête traverse la route de Montrichard avec un petit cerf à tête. Le reste de la meute est ralliée tant dis que la tête de chiens tombe en bout de voie sur les Fosses Marthes. Les chiens reprennent une voie, traverse la Menaudière, le Chatelier, la Folie et montent sur l’allée de la Charmaie. Une belle compagnie de sangliers sème la pagaille, et les chiens sont repris. Ils sont ralliés à un chien qui maintient une voie dans la Fontaine du Saule. Comme des fous, ils relancent et chassent fort une tête bizarde qui traverse la route de Montrichard, descend sur le Palis, le Gaz, la Cane et l’Horloge.

La chasse remonte ensuite sur le Palis, traverse le Chatelier et Gilbourgeon puis la route de Montrichard. Très rapidement, ça fait un tour sur la Bizellerie puis remonte sur les fonds de Gilbourgeon avant de monter sur la Chapelle de Montoussant. Là, les chiens relancent leur animal qui tiens les abois dans le Vau de Saint Règle et remonte sur Juscors.

Hallali après 1h00 de chasse rapide sur un cerf ayant une patte atrophiée. L’instinct de prédateurs des chiens à permis de faire manger un cerf à la meute malgré une journée qui avait difficilement débutée.

Curée au Chenil, les honneurs à la meute.

Retraite prise.
Revenir en haut Aller en bas
François Beaupied
troisième tête
troisième tête
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 24
Localisation : Pleudihen-sur-Rance
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Rallye armor   Jeu 28 Déc 2017 - 12:41

Mardi 19 décembre 2017
Rallye Armor
Massif de Conveau-Kerjean
42 chiens

Temps ensoleillé, 2 à 10°C, Humidité de 89 à 97%, Vent de Sud-Ouest de 2-3km/h, 1038HPa

C’est avec beaucoup de plaisir que le Rallye Armor revient chaque année dans ce territoire historique pour lui et qui était il y a encore une dizaine d’années un de ses territoires principaux. Nous y sommes toujours bien accueillis par Liliane et Gérard et c’est d’ailleurs Gérard qui donne la brisée choisie par les maitres d’équipage d’une harde rentrant sous le village de Kerjean.

Les rapprocheurs sont mis à la brisée sur les champs et empaument de suite la voie de la harde qui rentre dans le bois de Kerjean. Le rapproché est rapide et aux récris des chiens nous ne tardons pas à comprendre que le lancé a eu lieu. Cependant nous n’arrivons pas à voir ce qu’il y a devant les rapprocheurs afin de découpler alors que ces derniers prennent déjà la direction de Conveau par les marais de Kerjean. Quatre animaux sont vus refuser le rembuché dans les virages de Minez Crao mais ne peuvent être jugés. La chasse s’enfonce dans les marais où il nous est impossible de découpler, passe à proximité de Crao Bras et finit par sauter la route de Langonnet pour rembucher dans Conveau au dessus de Crao Bihan.

Quelques chiens ont fini par rejoindre les rapprocheurs mais le gros de la meute attend toujours d’être découplé. La chasse vient tourner près du Château de Conveau avant de s’enfoncer en forêt sans que nous n’ayons toujours pu identifier l’animal. Enfin une vue est sonnée sur un daguet qui débuche maintenant de Conveau en direction des marais de Restalouët où le reste de la meute peut enfin être découplée après 30min de chasse.

Les chiens sont criants et chassent de manière autonome dans ce grand marais où ils relancent à plusieurs reprises leur daguet. L’animal de chasse se laisse parfois voir avec moins d’une minute d’avance sur la meute et semble déjà à l’œuvre. Pendant plus d’une heure trente nous resterons tourner dans ce marais où les récris lors des relancés nous régalent les oreilles. Notre cerf refuse une première fois la route Glomel-Tréogan avant de la franchir lors de la deuxième tentative avec plus de dix minutes d’avance sur les chiens qui ont perdu du temps à la sortie du marais. Nous montons ainsi sur la montagne de Plévin où nous retrouvons les chiens en défaut après deux heures de chasse.

La meute est reprise et le défaut est travaillé dans la sapinière en contrebas de la montagne. Malheureusement quelques jeunes chiens se laissent tenter par un cerf dix cors qui leur part à vue et arrivé sur le sommet les chiens de change ont tous cassé. Dès lors nous reculerons pour retrouver la voie dont seul Emeline trouvera quelques bouts mais sans parvenir à relancer l’animal. La retraite manquée est sonnée sous le village de Kervirien à 17h.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Ven 29 Déc 2017 - 3:38

Dimanche 24 Décembre 2017.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor.

35 chiens.

18 cavaliers.

De 5°c à 10°c, léger vent de Sud-Ouest.

Départ du Chenil vers 10h30.

Au rapport, il est donné une harde sur la maison forestière du Chatelier, une harde derrière la maison forestière de Jumeaux et un cerf dans l’enceinte des Genêts.

Il est décidé de se porter dans l’enceinte des Genêts où j’ai connaissance au matin d’un bon cerf dix cors sur l’allée du Gaz. Les chiens lancent rapidement deux cerfs hardés dans l’enceinte, un cerf royal portant 12 et un cerf dix cors jeunement. Le lancé est sonné à 10h45 sur ces deux animaux qui traversent le Gaz. Les chiens chassent mollement ce matin et peinent à emmener ces deux cerfs. Les animaux tournent le long de la route de Jumeaux et rapidement les chiens trient le dix cors jeunement. La chasse monte directement dans la coupe du Chêne Napoléon, le cerf refuse la route de Jumeaux et saute le Gaz en direction de la queue de Petit-Jumeaux. La voie semble compliquée ce matin, les chiens chassent le contre à plusieurs reprises et sur-allent la voie du cerf. Mais rameutés sur le Gaz, ils emmènent leur cerf dans le Parasol. L’animal y est alors relancé hardé, les animaux bouclent et le cerf livre ses biches aux chiens qui se laissent tenter. Facilement repris, ils sont remis à la voie de l’animal à la route de Montrichard avec dix minutes. Difficilement, les chiens descendent dans les bassins de Petit-Jumeaux, balancent, puis retrouvent une voie sur le Palis en direction des Futaies de la Bizellerie.

Dans les Futaies, les chiens tombent en bout de voie dans une dizaine de biches après 45 minutes de chasse… Le défaut est travaillé, les devants par la route des Gerbaudières sont faits, les chiens marquent une voie qui rentre dans la Malheureuse. Nous insistons, les chiens percent jusqu’à l’allée de Trussautier, puis reculent sur la Malheureuse. Une compagnie de sangliers gicle en plein bois clair et sème le trouble. Les chiens sont alors repris. Au même moment, deux chiens relancent un cerf à tête dans la même enceinte. L’animal traverse les Gerbaudières et descend dans les bassins de Petit-Jumeaux. Fonceur prend la tête et monte sur la Bizellerie. L’animal lui, se fait battre dans les régénérations, mais rapidement on constate qu’il est blessé à une patte arrière. Les chiens le relance et crient fort. Le cerf écorne le Poulailler, traverse l’allée de Gilbourgeon puis refuse le Chatelier. Il recule dans la Morte, traverse la route de Montrichard et rentre dans le triangle le long du Palis. Les chiens lui soufflent au poil, le cerf traverse le Chatelier et descend sur le Vergé, mais les chiens le portent bas avant la route de Montrichard.

Hallali après 40 minutes de chasse. Nous en restons là pour aujourd’hui. Encore un cerf blessé qui permet à la meute de manger du cerf…

Curée au Chenil, les honneurs à la meute.

Journée compliquée une nouvelle fois, avec un début de chasse difficile dans les animaux.

Retraite prise.

Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Lun 1 Jan 2018 - 12:38

Dimanche 31 Décembre 2017.

Forêt d’Amboise.

Rallye Armor.

45 chiens, dont de nombreux jeunes.

22 cavaliers.

De 7°c à 12°c. Temps nuageux, éclaircies puis grosses averses en fin de journée. Fort vent de Sud-ouest.

Départ du Chenil vers 11h00.

Au rapport il est donné de nombreux cerfs, à Trussautier, à la Bizellerie, à Gilbourgeon, au Chatelier, dans la Commanderie, sur les Vallinières et sur l’allée des Poteaux.

Il est décidé de se porter sur un cerf seul dans les Futaies de la Bizellerie donné par Arthur. Nous partons avec les chiens du carrefour de l’allée du Palis et de la Bizellerie. Le cerf donné au rapport a malheureusement vidé l’enceinte laissant derrière lui quelques biches sur lesquelles les jeunes chiens s’échauffent. Ils sont repris, nous reculons une nouvelle fois sur la Bizellerie mais toujours pas de cerf dans ce secteur. Plusieurs cerfs vus sur Gilbourgeon par des cavaliers sont en mouvement, nous nous y portons. En effet nous tombons dans beaucoup d’animaux en « ébullition ». Les chiens sont un perdus et chassent mollement daguets et cerfs à tête avant de tomber en bout de voie… La journée s’annonce compliquée, nous insistons tout de même sur deux daguets, mais les chiens n’en veulent pas, il n’y a rien à faire…

Quatre chiens maintiennent un petit cerf à tête vers la Fontaine du Saule, mais ils cassent aussi et sont donc repris. Nous remontons alors au Chatelier, il est 13h30 et nous n’avons pas encore réussi à former de chasse correcte. Une harde chassée plus tôt serait resté dans la Morte. Les chiens y sont portés et relancent à 13h35 deux cerfs et vingt biches. Les deux cerfs se déhardent rapidement et traversent Penthièvre. Les chiens chassent enfin avec convictions et trient un magnifique cerf 3 ème tête avec de grands bois noirs. L’animal tourne entre l’allée de la Menaudière, Gilbourgeon, Penthièvre et le Chatelier, tapant au change constamment. Les chiens chassent correctement ce cerf qui semble mieux leur plaire. Après quelques boucles et hourvaris, l’animal traverse l’allée du Chatelier, traverse l’allée des Poteaux puis recule derrière la Maison forestière du Chatelier. Il se fait relancer, puis traverse la petite allée des Poteaux et se fait relancer de nouveau en bordure du Chatelier. Les chiens crient bien, l’animal est à l’ouvrage. Il recule sur la maison forestière du Chatelier, boucle de nouveau et se rase au Vergé. Cela fait maintenant 1h00 que nous tournons dans une centaine d’animaux, allant de harde en harde.

Les chiens le relancent alors en plein bois clair, et notre cerf décide de prendre son parti à très vive allure. Il saute le Chatelier, écorne la Morte, traverse Gilbourgeon, le Poulailler, la Bizellerie, les bassins de Petit-Jumeaux et la route de Montrichard. Il écorne le Refuge, prend l’eau dans l’étang de Petit-Jumeaux et monte sur le Parasol. Les chiens eux, perdent quelques minutes à l’étang mais reprennent bien la voie de l’animal à la sortie de l’eau. On remonte sur le Gaz où les chiens balancent puis retrouvent la voie de l’animal sur cette même allée. En effet le cerf de meute à prit l’allée sur plus de 100 mètres et traverse la route de Jumeaux dans le carrefour du Gaz… Les chiens passent alors dans le milieu des suiveurs et descendent vers Grand-Jumeaux. Le cerf y a pris l’eau, la voie de l’animal est retrouvée en grande queue direction la plaine de Touvent. La chasse s’arrondie ensuite sur les Cinq Chênes qu’elle écorne puis monte au Chêne des Six allées. Les chiens accusent alors dix minutes sur l’animal qui file au Chatelier.

Les chiens sont appliqués, ils descendent sur le goudron de Jumeaux puis rentrent sur l’Horloge, le Gaz et la Cuisinière. Quelques biches giclent mais les chiens restent sages, nous descendons sur la Commanderie puis sur le Palis et la Bouverie. Deux chiens ont pris la tête et descendent à l’étang de la Janvrie. La chasse remonte sur les virages de la route de Montrichard que le cerf semble avoir refusé. Les chiens reculent en chassant dans l’enceinte et tombent en bout de voie… Défaut après 2h00 de chasse correcte. Le défaut est travaillé, les devants sont faits par la Moutonnerie et la Charmaie. Les chiens ne retrouvent rien. Nous fermons par la route de Montrichard, rien non plus. L’enceinte est foulée, seules des biches giclent. Nous refermons par la voie d’arrivée, les chiens marquent la voie mais le vol-ce-l’est de l’animal montre bien que c’est le droit. De nouveau on boucle par la route, on refoule l’enceinte, on fait la queue de la Charmaie mais rien à faire, impossible de retrouver la voie de l’animal qui s’est volatilisé.
On foulera sous la pluie jusqu'à 17h30 sans pouvoir relancer ce très beau cerf !

Rentrée au Chenil. Début de journée compliquée, avec beaucoup de vent et d’animaux en mouvement. Les chiens nous on tout de même offert 2h00 de chasse correcte derrière un cerf très rusé.

Nous terminerons notre soirée au Chenil à l’occasion de la nouvelle année !

J’en profite donc pour vous adresser mes meilleurs vœux et vous souhaiter à tous une excellente année 2018.

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Jeu 4 Jan 2018 - 4:20

Mercredi 03 Janvier 2018.

Forêt d’Amboise.


Rallye Armor.


30 chiens.

12 cavaliers.

De 6°c à 11°c, nuageux et fort vent d’Ouest, avec des rafales à plus de 80 km/h.

Départ du Chenil vers 10h45.

Au rapport il est donné peu d’animaux ce matin, un cerf fuyant au Chêne des Six allées, une petite harde sur l’allée des Poteaux mais elle aussi en mouvement et quatre cerfs rentrants entre la route de Jumeaux, l’allée du Chatelier, l’allée du Gaz et l’allée de Gilbourgeon.

Nous nous portons sur ces quatre cerfs. L’attaque est rapide sur une quinzaine d’animaux à 11h00. Rapidement, deux chasses se forment, quelques chiens trient deux cerfs qui traversent le Gaz tant dis que le reste de la meute longe le goudron de Jumeaux avec quelques biches. Ces chiens percent ensuite par l’allée de Gilbourgeon puis de la Bizellerie pour rentrer dans le Parasol. Là, dans le Parasol, quatre chiens maintiennent un bon cerf dix cors qui traverse la Commanderie, le Gaz puis le goudron de Jumeaux en direction du Chêne des Six allées. D’autres chiens chassent le second cerf, une quatrième tête qui traverse la Commanderie, la queue de Petit-Jumeaux et qui rentre au Chêne Laroux. Mais les chiens de ces deux chasses cassent et sont repris simultanément.

Tous les chiens sont ralliés au carrefour du Gaz et du goudron de Jumeaux. Là, nous décidons de remettre l’ensemble de la meute sur le cerf dix cors qui recule dans la Commanderie avec plus d’une demie heure d’avance. Les chiens reprennent la voie de l’animal sur la Bizellerie et le relancent le long de la route de Montrichard hardé d’une biche et d’un jeune. L’animal se déharde rapidement, il traverse la Commanderie et le Gaz pour boucler le long de la route de Jumeaux. Les chiens maintiennent bien leur cerf qui retraverse de nouveau le Gaz, boucle une nouvelle fois pour finalement retraverser le Gaz puis Gilbourgeon en direction du Chatelier.

La chasse va bon train au travers de la Cane et de l’Horloge. Notre cerf descend ensuite par le Gaz dans l’enceinte de l’étang du Palis où il tape au change dans biches et daguets que quelques jeunes chiens taquinent… Repris, ils sont ralliés à la tête qui maintient l’animal sur le Palis à rentrer dans la Désastreuse. Le cerf traverse ensuite l’étang de la Janvrie avec trois minutes et remonte sur l’allée de la Charmaie. Il se fait battre dans les ronces, tape au change dans quelques biches puis rentre sur la Moutonnerie au niveau de la pancarte sur l’allée de la Charmaie. Notre cerf s’en va ensuite faire un tour sur la Moutonnerie, il s’arrondi ensuite sur la route de Jumeaux et rentre sur la Rouillardière. Les chiens s’étirent un peu, mais maintiennent leur cerf.

La chasse traverse ensuite l’allée de la Charmaie et descend aux étangs à la Quantinerie. Mais malheureusement, à la sortie de l’eau, les chiens reprennent une voie qui semble être le contre… nous les laissons faire jusqu’au goudron de Jumeaux avant de les reprendre. Nous reculons alors aux étangs, ils reprennent bien la voie de l’animal et remontent jusqu’au Chatelier où nous tombons dans de nombreux animaux… Impossible de démêler la voie de notre animal qui semble avoir percé dans tous ces animaux en mouvement…

Nous travaillerons le défaut jusqu’à 17h00 sans réussir à relancer l’animal. Dommage, début de chasse une nouvelle fois compliqué, mais après les chiens ont bien maintenus leur cerf pendant 1h30 et ont bien chassé.

Retraite manquée.

Revenir en haut Aller en bas
fred50
Dix cors jeunement
Dix cors jeunement
avatar

Masculin
Nombre de messages : 301
Age : 60
Localisation : annoville
Date d'inscription : 28/11/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Jeu 4 Jan 2018 - 11:18

Quel plaisir tous ces comptes rendus ! je ne m'en lasse pas !...
Bravo Valentin pour votre assiduité et la qualité de ces rapports !...
En vous souhaitant une excellente année 2018 !...

Frédéric
Revenir en haut Aller en bas
valentin37
Cerf royal
Cerf royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2706
Age : 22
Localisation : Souvigny de Touraine (37)
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Rallye armor   Mar 16 Jan 2018 - 8:07

Mercredi 10 Janvier 2018.

Rallye Armor.

Forêt d’Amboise.

35 chiens.

17 cavaliers.

De 6°c à 11°c. Vent d’Ouest, temps nuageux, éclaircies puis averses de pluie et de grêles.

Départ de l’allée de Trussautier à 11h35.


Au rapport peu d’animaux, nous sommes partis sur les extérieurs ce matin, seuls des cerfs sont donnés sur Trussautier devant la Bertinière.

Nous nous portons donc sur Trussautier où j’ai connaissance de plusieurs cerfs. L’attaque est rapide, quatre cerfs giclent au nez des chiens à 11h36. Ils sont très criants et trient immédiatement un daguet qui prend son parti sans tourner dans la bonne vingtaine d’animaux présente dans ces enceintes. L’animal traverse l’allée de Trussautier, monte sur les Gerbaudières par la Malheureuse et descend sur les bassins de Petit-Jumeaux. L’animal n’a pas d’avance, les chiens chassent fort et nous font plaisir ce matin. Notre daguet descend ensuite dans les Futaies de la Bizellerie où il tape au change dans trois biches et deux autres daguets. Les animaux se font ensuite battre dans le Poulailler durant une bonne demie-heure. Les chiens maintiennent bien leur cerf qui traverse ensuite l’allée de Gilbourgeon pour rentrer dans la Morte. Il se déharde, traverse seul l’allée de Penthièvre puis tape de nouveau au change. Nous allons ensuite tourner plus de quarante minutes dans une centaine d’animaux entre la route de Montrichard et la petite allée des Poteaux. Notre animal trouve finalement refuge dans une harde de quarante animaux avec quatre autres daguets et un cerf à tête…

Les chiens finissent par casser dans l’enceinte de la Morte et sont donc repris. Au même moment, une tête de six chiens perce sur la Commanderie par la route de Montrichard. Nous rallions, deux daguets sont devants la meute qui finit par trier un daguet plus petit que celui d’attaque… Les chiens chassent fort et bien, nous décidons de les laisser, il est 12h30. L’animal longe le goudron de Jumeaux et monte dans la coupe du Chêne Napoléon. Il saute le Gaz, descend dans la queue de Petit-Jumeaux et remonte sur le Refuge. Il s’y fait relancer, traverse de nouveau l’étang de Petit-Jumeaux et remonte sur le Parasol. La chasse va bon train, notre cerf longe la route de Montrichard et traverse successivement la Bizellerie, Gilourgeon et le Chatelier. Il rentre ensuite dans la Cuisinière où il se harde avec plus de cinquante animaux… La harde descend sur le Vergé et se fait battre le long du Palis. Les chiens chassent timidement, certains se laissent tenter par un cerf à tête… Mais heureusement, une bonne partie de la meute maintient son cerf dans une quinzaine d’animaux à travers les enceintes de la Cuisinière, du Palis et de la Désastreuse.

Le reste de la meute y est ralliée, et enfin notre cerf se déharde… Il traverse la route de Montrichard au Vergé, monte sur le Chatelier puis sur Gilbourgeon par la Morte. La chasse va très vite, les chiens chargent fort. Notre cerf fait tête sur la Bizellerie, passe dans les animaux puis traverse seul les Gerbaudières. Les chiens maintiennent leur animal qui rentre sur Trussautier puis descend dans la Malheureuse où il est relancé hardé de deux autres daguets. La petite harde descend vers la Cabane des Chasseurs où le cerf est sonné seul avec deux minutes sur la meute. De nouveau à la Blondette, il se harde avec 5 ou 6 cerfs, deux chassent se forment. Une première traversant l’allée de la Jacquelinière avec les trois-quarts de la meute, et une seconde sur la Bertinière avec trois chiens et trois cerfs. Dans le Mort-de-Soif les chiens cassent d’eux même, ils sont donc ralliés sur la Bertinière où les trois chiens maintiennent leur cerf hardé. Les animaux passent dans la coupe à Dédé et descendent sur la Houdrière. Il se font ensuite relancer par l’ensemble de la meute à la Borne. Les chiens crient bien et sont mordants. Les animaux prennent la grande plaine sur la Bertinière, rentre dans l’ancien parc et descendent à la Cabane des Chasseurs. Relancés, ils traversent la route de Souvigny, montent à Trussautier, traversent les Gerbaudières, la Bizellerie, les Fosses Marthes et Gilbourgeon. Là, les chiens relancent l’animal de chasse et le second daguet, le cerf à tête recule seul. Les animaux montent dans la Morte, traverse la route de Montrichard et se font relancer avec un troisième daguet le long de Gilbourgeon…

Les trois cerfs montent ensuite dans les Genets où ils se hardent avec quelques biches. La harde traverse ensuite le Chatelier et descend dans la Cuisinière où ils retrouvent une trentaine d’animaux… les chiens cassent. Seul deux ou trois chiens percent sur l’animal de chasse hardé d’un second daguet au niveau de l’étang de la Charmaie. En effet, la meute reprend très correctement la voie des animaux, traverse la route de Montrichard et descend dans la Fontaine du Saule. Les chiens font un joli travail, la chasse descend sur le Vau de Saint-Règle puis recule sur la Fontaine du Saule. Mais la meute met bas dans une vingtaine d’animaux. Il est 17h15 et les chiens sont repris, nous sommes vaincus malgré une très belle chasse.

Les chiens ont chassé aujourd’hui dans un nombre d’animaux effrayant. Notre cerf s’est fait chasser hardé ou dans les animaux toute la journée, sans prendre de grand parti. Les chiens, malgré la jeunesse on fait un travail remarquable tout au long de la journée ! Nous rentrons au Chenil satisfait de cette journée.

Retraite manquée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rallye armor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rallye armor
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rallye armor
» 7 eme rallye de kerbristou
» [10 octobre 2010] - Rallye VTT de Choisel
» 24 octobre - balade au musée Malartre (ex L'Ion Rallye)
» RALLYE DES CHATS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vènerie dans l'Ouest :: Comptes rendus de la saison 2017-2018-
Sauter vers: